Bandeau
Le C.R.B.P.O.
Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux

Le CRBPO est l’organisme français de gestion du baguage

Héron mélanocéphale Ardea melanocephala
Article mis en ligne le 25 juin 2008
logo imprimer

Cette espèce est actuellement placée en catégorie A (un individu en Camargue, Bouches-du-Rhône, le 29 novembre 1971). Deux données anciennes ont été validées par Mayaud (un abattu à Fréjus, Var, vers 1845, et un près des Stes-Maries-de-la-Mer, Bouches-du-Rhône, à la fin du XIXe siècle). L’exemplaire tué à Fréjus est dans la collection Jouffret du muséum de Marseille : Ardea atricollis, Fréjus, avant 1845, d’après son étiquette (Ardea atricollis 1827 est un synonyme junior de Ardea melanocephala 1826). Des photos du spécimen ont pu être obtenues et ont permis de faire valider l’identification par le CHN. Toutefois, il faut rappeler qu’en 1936, Mayaud considérait les deux premiers oiseaux comme échappés de captivité (avant de revenir sur cette décision ; Mayaud 1965), notamment parce que le premier fait partie de la collection Jouffret qui comprend un jacana et le Damier du Cap Daption capense (octobre 1844 près de Hyères, Var) que la CAF a placé en catégorie E de la Liste des oiseaux de France. Jouffret habitait à Draguignan, lieu de capture de trois des quatre Calliopes sibériennes Luscinia calliope françaises (Jiguet & la CAF 2004). C’est un certain Jaubert qui rapporte le premier la présence de ce Héron mélanocéphale dans la collection de Jouffret. C’est ce même Jaubert qui semble à l’origine des erreurs de transcription (date notamment) pour une donnée de calliope. Il est plus prudent de considérer l’individu tué à Fréjus comme étant d’origine douteuse. Cette donnée n’étant plus valide, il reste donc deux données françaises pour cette espèce, toutes deux de Camargue. Par ailleurs, Paris (1907) signale « un sujet dans la collection locale du Musée de Perpignan », que Mayaud ne cite pas dans son inventaire. Une publication de 1910, intitulée Muséum d’Histoire Naturelle, Collections locales (Imp. Catalane, Perpignan), mentionne à la page 9 : « 1 Ardea melanocephala, Héron à tête noire » ; mention reprise dans un inventaire non numéroté de 1922, sans précision sur l’origine. Cette espèce n’est pas citée dans l’étude de l’avifaune des Pyrénées-Orientales de Dépéret (1882). Le muséum de Perpignan ne possède actuellement aucun Héron mélanocéphale, il n’est donc pas possible de confirmer cette mention.

JPEG - 82.5 ko
Ardea melanocephala, spécimen préservé au Muséum de Marseille, douteusement collecté à Fréjus (Var) vers 1845. Black-headed Heron, dubiously collected near Fréjus, Var, near 1845, preserved at the museum of Marseille


pucePlan du site puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS

2007-2017 © Le C.R.B.P.O. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.34
Hébergeur :