Bandeau
Le C.R.B.P.O.
Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux

Le CRBPO est l’organisme français de gestion du baguage

Programme GIBIER
Article mis en ligne le 14 novembre 2014
dernière modification le 17 septembre 2015
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Thème GIBIER : suivi des espèces gibiers terrestres

L’objectif est de maintenir, sur le long terme, le baguage systématique des oiseaux gibiers terrestres, afin de documenter leurs déplacements et les taux de prélèvements. Ce programme est la continuité du baguage réalisé dans le cadre du PNRO-AXE 2 version 2001-2013. En particulier, il existe encore trop peu de données de reprises documentant les aires d’hivernage et la dispersion des populations reproductrices françaises (hormis pour les colombidés). Ainsi nous encourageons les bagueurs à marquer le plus possible d’adultes, de poussins et de juvéniles nés localement des espèces gibiers terrestres de la liste ci-dessous durant la période de nidification. Attention, le baguage des poussins est une opération délicate, la période où le marquage peut être effectué sans risque pour les poussins étant très brève. Il est indispensable de consulter les bonnes pratiques pour le baguage de poussins avant d’envisager sa mise-en-oeuvre. Le baguage, et en particulier la recherche de contrôles d’oiseaux bagués, le reste de l’année est également utile et encouragé.

Retrouvez les publications et rapports issus du programme sur les pages dédiées du site.

 Les espèces de gibier terrestre autorisées pour le baguage toute l’année

Pour la saisie des données de baguage et contrôles concernant les espèces suivantes collectées de manière occasionnelle (c’est-à-dire hors de programmes personnels, ou d’autres programmes du PNRO), il faut indiquer ‘GIBIER’ dans le champ ‘THEME SESSION’.
P. ex., pour un merle noir bagué dans le cadre d’un suivi PHENO, il faut indiquer PHENO (et non pas GIBIER). Par contre, lors du déploiement de filets spécifiquement pour capturer des merles noirs, hors de tout autre protocole de suivi, il faut indiquer ‘GIBIER’.

  • Caille des blés
  • Râle d’eau
  • Gallinule poule-d’eau
  • Foulque macroule
  • Bécasse des bois
  • Bécassine des marais
  • Bécassine sourde
  • Pigeon ramier
  • Pigeon colombin
  • Tourterelle des bois
  • Tourterelle turque
  • Alouette des champs (pendant la période de migration post-nuptiale, voir le protocole Suivi de la Migration de l’Alouette des Champs)
  • Merle noir
  • Grive litorne
  • Grive draine
  • Grive mauvis
  • Grive musicienne
  • Geais des chênes
  • Pie bavarde
  • Corbeau freux (sauf baguage en corbeautière, qui est délicat à mettre en oeuvre, et doit s’effectuer dans le cadre d’un programme personnel – aucun programme n’existe actuellement en France)
  • Corneille noire
  • Étourneau sansonnet

 Suivis des grands turdidés en migration

Les protocoles PHENO et SEJOUR sont bien adaptés pour le suivi de la migration des grands turdidés. Ils génèrent la majeure partie des données documentant le flux migratoire. Les bagueurs sont donc encouragés à mettre en œuvre des stations PHENO ou SEJOUR ciblées sur la grands turdidés, et nous faire part de leur expérience.

 Suivis de Gallinule poule-d’eau et Foulque macroule

Pour ces espèces, il existe déjà plusieurs programmes personnels avec marquage coloré. Si vous souhaitez monter une programme de suivi sur ces espèces, n’hésitez pas à consulter la liste des programmes personnels disponible sur la page de l’Axe 3 afin d’identifier si vous pourriez rejoindre un programme personnel existant. Ces deux espèces peuvent également être suivies par marquage coloré dans le cadre d’un SPOL.

 Suivi de la migration nocturne du Râle d’eau, de la Gallinule poule d’eau et de la Caille des blés

Une méthode de suivi de la migration nocturne pour ces trois espèces a été mise au point par les bagueurs du Nord-Pas de Calais. Mise en œuvre de manière systématique, elle devrait rapidement permettre de caractériser la phénologie de migration de ces espèces, et les variations spatiales et inter-annuelles. Actuellement, il n’y a pas de suivi standardisé sur leur migration – et on connait particulièrement peu la migration du râle d’eau. Les bagueurs souhaitant utiliser cette méthode de suivi peuvent contacter les personnes suivantes pour obtenir des conseils sur le dispositif à mettre en œuvre, et bénéficier de leur expertise.
Pour le Râle d’eau et la Gallinule poule-d’eau : Pierre Caron et François Cavalier.
Pour la Caille des blés : Julien Laignel, Quentin Dupriez et Camille Duponcheel.

 Programmes personnels coordonnés par le Centre National d’Etudes et de Recherches Appliquées sur l’Avifaune Migratrice de l’ONCFS

Pour que le baguage des espèces gibier soit le plus informatif et exploitable possible, il est préférable qu’il se fasse dans le cadre de protocoles standardisés, coordonnés entre sites, et ciblés sur des questions précises. L’ONCFS coordonne plusieurs programmes personnels de baguage sur les espèces gibier à l’échelle nationale. Les bagueurs généralistes souhaitant participer à ces suivis sont encouragés à rejoindre ces programmes, et appliquer leurs protocoles, en faisant une demande auprès du responsable. Pour information, un bilan des données de baguage collectées pour la période 2000-2012 à l’échelle nationale (programmes CRBPO et ONCFS) est disponible en ligne.

  • Caille des blés : suivi en période de reproduction, avec le protocole ‘Université de Barcelone’. Ce protocole requière de s’engager à effectuer des opérations régulières, sur un site d’étude donné. Contact : Denis ROUX.
  • Colombidés : suivi de la démographie et la migration des populations reproductrices françaises par baguage des poussins. Contact : Hervé LORMEE.
  • Bécasse des bois : suivi des populations reproductrices, migratrices et hivernantes. Le réseau actuel de bagueurs assure une couverture nationale satisfaisante. Il n’y pas de nécessité d’implication de nouveau bagueur dans ce réseau. Contact : François GOSSMANN. Plus d’information sur la page dédiée du CNERA AM.
  • Bécassines des marais et sourde : suivi de la migration et l’hivernage. Contact : Damien COREAU. Plus d’information sur la page dédiée du CNERA AM.
  • Geai des chênes : le programme porte sur l’étude de l’influence des modes de gestion et de la dynamique forestière sur la démographie de populations en période de reproduction. Ce protocole consiste à déployer un réseau de nasses, à activer régulièrement en période de reproduction. La contrainte financière limite la possibilité de déploiement de telles stations, mais les opportunités seront évaluées au cas par cas. Contact : Cyril ERAUD.

Le référent CRBPO : Olivier Dehorter




pucePlan du site puceEspace rédacteurs

RSS

2007-2017 © Le C.R.B.P.O. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31
Hébergeur :