Bandeau
Le C.R.B.P.O.
Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux

Le CRBPO est l’organisme français de gestion du baguage

Coder l’usage de la repasse avec RE_SESSION
Article mis en ligne le 28 juin 2016
dernière modification le 1er juillet 2016
logo imprimer

La variable dorénavant en vigueur (dès l’été 2016) pour coder l’usage de la repasse est RE_SESSION. Cette variable définit l’usage de la repasse au niveau d’une session de baguage, et non plus au niveau de chaque donnée. Elle sera ainsi plus intuitive à renseigner et simple à saisir. Elle permet également de distinguer l’usage de la repasse entre des unités de capture différentes (supposément indépendantes, soit parce qu’elles sont éloignées, soit parce qu’elles sont dans des habitats différents).

La variable RE prêtait à confusion, et dans sa définition initiale, elle était insuffisamment précise (elle indiquait l’usage de repasse, sans préciser l’identité des espèces ni les secteurs de capture). L’usage de la variable RE est abandonné.

 Quand remplir le champ RE_SESSION ?

Systématiquement lors de la mise en oeuvre d’un protocole où la repasse est recommandée ou obligatoire (en particulier SEJOUR, PHENO, VOIE, SMAC, ACROLA).

 Comment remplir le champ RE_SESSION ?

RE_SESSIONRepasse diffusée
XXXXXX/YYYYYY Codes des espèces dont le chant est diffusé en au moins un point d’une station, lors d’une session de baguage. Si il y a plusieurs espèces dans la (ou les) repasse(s) d’une même station, les codes espèces sont à séparer par /. Voir ci-après pour différencier des secteurs d’une même station.
Si vide, cela implique qu’il N’y a PAS de repasse.

 Quand distinguer des secteurs ?

C’est à vous de juger si il est utile de distinguer la repasse diffusée sur des secteurs de capture différents (cf. exemples ci-après). Le critère pour savoir s’il faut différencier les secteurs est le taux d’échange présumé d’individus entre secteurs.

Si l’on s’attend à ce que les oiseaux passent fréquemment d’un secteur à l’autre, ce n’est pas la peine de distinguer les secteurs (RE_SESSION identique pour tous les secteurs). C’est le cas lorsque l’habitat est identique et les filets à quelques dizaines de mètres les uns des autres.

Si l’on s’attend à ce qu’ils soient recapturés en grande majorité dans le secteur où ils ont été capturés pour la première fois (car l’habitat est différent ou les secteurs sont suffisamment éloignés pour que la repasse diffusée sur un secteur n’ait pas d’effet sur l’autre), alors il faut distinguer les secteurs (RE_SESSION contient des codes espèces différents par secteur). C’est le cas lorsque l’habitat diffère entre secteurs, ou que les filets sont regroupés en secteurs bien distincts.
En pratique il faut sur le terrain, il faut distinguer les oiseaux en fonction de leur secteur de capture, et à la saisie, il faut indiquer les codes des espèces dans la repasse utilisée sur chacun des secteurs (ou laisser vide pour les secteurs sans repasse).

 Exemples

Station X

Exemples de variations temporelles de repasse

Vous n’utilisez jamais de repasse.
RE_SESSION = vide.

Station X. 1er Août, session du matin.
Secteur A1 : repasse à ACRSCH.
Secteur A2 : pas de repasse.

RE_SESSION = ACRSCH

Station X. 1er Août, session du soir.
Secteur A1 : repasse à HIRRUS.
Secteur A2 : pas de repasse.

RE_SESSION = HIRRUS

Station X. 2 Août, session du matin. Par accident, la batterie n’a pas été rechargée, la repasse ne fonctionne pas.
RE_SESSION = vide

Exemples de variations spatiales de repasse

Station Y. 1er Août. Vous avez deux secteurs de capture mais il n’y a pas d’intérêt à les distinguer (p. ex. travées dans la continuité, ou à quelques dizaines de mètres l’une de l’autre, même habitat) :
Secteur A1 : repasse à LUSSVE/ACROLA.
Secteur A2 : repasse à ACRSCI/ACRSCH.

RE_SESSION = LUSSVE/ACROLA/ACRSCI/ACRSCH

Pour la même station Y, vous souhaitez conserver l’information du secteur de capture, et de la repasse associée, car la structure de roselière diffère entre les deux secteurs de capture :
Secteur A1 : repasse à LUSSVE/ACROLA.
Secteur A2 : repasse à ACRSCI/ACRSCH.

Pour les données provenant du secteur A1 :
RE_SESSION = LUSSVE/ACROLA
Pour les données provenant du secteur A2 :
RE_SESSION = ACRSCI/ACRSCH

Station Z.
En PHENO, vous avez deux secteurs de capture qui se distinguent par l’habitat (NB : en SEJOUR, ce cas n’est pas possible puisque ce serait deux stations différentes, une par habitat) :
Le secteur A est en roselière, le secteur B en zone buissonnante.
Secteur A : repasse à ACRSCI/ACRSCH/ACROLA.
Secteur B : repasse à SYLATR/PHYINO/FICUCA.

Pour les données provenant de la travée A :
RE_SESSION = ACRSCI/ACRSCH/ACROLA
Pour les données provenant de la travée B :
RE_SESSION = SYLATR/PHYINO/FICUCA
Ne pas oublier de renseigner le milieu (champ MI, variable obligatoire en PHENO).

 Réponses aux questions

Usage de repasse « d’ambiance »
Une repasse doit être ciblée, contenant les chants d’espèces bien identifiées, et dont on veut augmenter la capturabilité. Même si une piste contient les champs de 10 espèces, on doit être capable de lister les espèces contenues dans la repasse. RE_SESSION contiendra donc les codes de ces 10 espèces.

Effet de la repasse sur les espèces non-ciblées
Il est évident pour tous que, lorsqu’il y a une repasse à 1 espèce, cela augmente les captures de plusieurs autres espèces. Avec RE_SESSION, toute l’information nécessaire pour documenter les effets souhaités et collatéraux de la repasse est disponible : (i) on connait les espèces cibles (puisqu’elles sont nommées, et même si aucun individu de l’espèce a été capturé), et (ii) pour toutes les espèces non-cibles, on sait qu’il y avait une repasse au cours de la session concernée.

Comment s’en sortir à la saisie ?
La clé est d’avoir une planification simple, écrite, de la repasse, et de s’y tenir. La seule chose qu’il y a alors à noter sur le terrain sont les modifications impromptues de planning.
Pour illustration, vous pouvez consulter le planning utilisé sur la station PHENO de Moëze : la repasse est extrêmement complexe (plusieurs secteurs, variations temporelles), mais la saisie est très simple, et se fait sur la base du calendrier prévisionnel de repasse, modulé par les notes de terrain reportant les modifications impromptues du planning.


A télécharger

  • exemple_repasse_pheno_p_delaporte_co_moeze.xlsx
  • 10.8 ko / Excel



pucePlan du site puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS

2007-2017 © Le C.R.B.P.O. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.17
Hébergeur :