SINP : données d’occurrences d’espèces (A VENIR)
Article mis en ligne le 17 septembre 2020
dernière modification le 18 septembre 2020

Les données d’occurrences d’espèces collectées via le suivi d’oiseaux marqués seront diffusées via le Système d’information de l’INventaire du Patrimoine naturel (SINP).
(A VENIR)

 Lien vers l’application

Lien vers l’interface de consultation des données d’occurrence d’espèces collectées lors des suivis d’oiseaux marqués.

 Définition des données consultables

Lors des suivis d’oiseaux marqués, nous collectons des données d’occurrence d’espèces, en un lieu, une date et avec un effectif définis. Ces informations sont nécessaires et utiles à de multiples autres fins que les suivis longitudinaux (au cours du temps) d’oiseaux marqués. Ces données synthétiques d’occurrence seront transmises par le CRBPO à l’Inventaire National du Patrimoine Naturel pour diffusion via le Système d’information de l’INventaire du Patrimoine naturel (SINP) national. Le transfert sera annuel et rétroactif (avant le 31 mai de l’année N pour les données collectées l’année N-1, ou antérieurement).

Les données synthétiques transmises seront : un nombre d’individus par espèce, sexe et âge, date, lieu, thème d’étude, et bagueur (auteur de la donnée).

Pour le lieu, les données seront agrégées :

  • au niveau du DEPARTEMENT, pour les programmes personnels ayant demandé au CRBPO une confidentialité maximale. Ce niveau d’agrégation peut être vérifié à l’aide de CRBPOData. Pour ce faire, visualisez le nombre de données pour l’espèce concernée après avoir filtré sur le thème ’Programme personnel’. P. ex., pour les aigles de Bonelli, les données sont visibles au niveau du barycentre du département, sans aucun autre détail de localisation. Si le niveau de confidentialité constaté sur CRBPOData n’est pas approprié, les responsables des programmes personnels concernés peuvent en demander la modification auprès d’Olivier Dehorter.
  • au niveau de la COMMUNE, pour toutes les autres données (baguage, contrôle, réobservation, reprise), publiques ou privées (au sens de l’article 31 du règlement intérieur du CRBPO).

Aucune donnée ne sera transmise avec les coordonnées géographiques exactes (niveau du lieu-dit), afin de ne pas compromettre la sécurité des bagueurs et des dispositifs d’étude (cf. risques de dérangement, destruction ou vol de matériel).

La loi prévoit que les ’données sensibles’ ne soient pas publiquement diffusées pour éviter de porter atteintes aux espèces ou espaces qu’elles concernent (art. L.124-4 du code de l’environnement). Dans le SINP, les données sensibles sont ainsi ’floutées’ spatialement, en se basant sur la liste de référence (qui consiste en une consolidation des référentiels régionaux validés en CSRPN). Ce floutage se surimposera à l’agrégation spatiale par le CRBPO.

Les données de télélocalisation par marque électronique, archivées dans MOVEBANK, ne sont pas concernées.

 Pourquoi diffuser via le SINP ?

Cela nous permet à tous (contributeurs de données et CRBPO) :

  • d’éviter la saisie multiple des données, sous de multiples formats. Vous transmettez annuellement l’intégralité de vos données au CRBPO. Vous n’avez aucune autre obligation d’archivage de données à satisfaire. Le CRBPO s’occupe de la mise à disposition des données d’occurrence via le SINP, procédure qui sera consignée dans l’article 30 du Règlement Intérieur du CRBPO.