La qualification

Les stages de qualification permettent d’acquérir la qualification « Bagueur généraliste » [1]. Elle s’acquiert en suivant un stage théorique puis un stage pratique de qualification.

PARCOURS DE LA QUALIFICATION

  • Stage théorique  : La demande d’inscription au stage théorique se fait à l’aide du formulaire dédié.
  • Epreuves anticipées :
    • La saisie de données : vous demanderez des données de baguage à saisir auprès de Romain Provost (romain.provost@mnhn.fr). Le critère de validation pour cette épreuve sera :
      (1) la mise en œuvre correcte des consignes générales de saisie de données (cf. guide de saisie des données de baguage),
      (2) les consignes spécifiques à cette épreuve explicitées par le CRBPO lors de la transmission des données à saisir et
      (3) la mise en œuvre correcte des instructions de corrections des données en erreur (avec au maximum deux envois de données en erreur pour correction).
      NB : Afin de procéder aux corrections, pensez à envoyer le formulaire d’identité (sauf pour ceux figurant déjà dans la base de données du CRBPO) en indiquant comme Motif : « Epreuve anticipee stage pratique ».
    • L’identification dite « Ornitho » : Un bagueur généraliste est un ornithologue de terrain qui doit être capable d’identifier rapidement tous les oiseaux qu’il capture. Cette épreuve a pour seul objectif d’évaluer vos connaissances ornithologiques à partir d’un jeu de photographies.

      Elle consiste en 20 photographies. Chaque photographie reste à l’écran pendant 10 s. On demande uniquement d’identifier l’espèce (pas le sexe, ni l’âge). Pratiquer des observations sur le terrain reste la meilleure façon d’apprendre à identifier les oiseaux. Vous pouvez compléter cette formation en vous entraînant à l’aide de tests disponibles sur internet comme celui proposé par www.computerbirding.com. L’idéal est de pouvoir identifier toutes les espèces du niveau 4 sans l’aide d’un quelconque guide (level 4, Advanced).

3 photographies présentées aux épreuves des années passées

Mésange noire

Bruant ortolan

Tarier pâtre

L’épreuve aura lieu la veille du stage théorique. Les détails organisationnels seront indiqués sur le programme du stage théorique.

    • L’identification dite « En main » : La mention « généraliste » implique que le bagueur est susceptible d’intervenir sur l’ensemble du territoire métropolitain et sur toutes les espèces. Les stages de qualification étant organisés dans des lieux où un faible nombre d’espèces d’oiseaux pourrait être capturé pendant la semaine, il est indispensable que nous puissions vérifier les compétences des futurs bagueurs sur un nombre plus important d’espèces.

      Elle consiste en 20 montages photographiques qui sont présentés en deux étapes. D’abord pendant 5 mn à l’écran, soit 15 secondes par photographies de manière à permettre d’identifier rapidement toutes les espèces présentées. Ces montages sont ensuite laissés aux candidats sous format papier pendant 1h55. Les montages photographiques sont également projetés à l’écran pendant toute la durée de l’épreuve qui dure ainsi 2h. On demande d’identifier l’espèce, de sexer et d’âger l’oiseau. L’examinateur veille en permanence à ce que tous les qualifiants disposent des montages sous format papier de manière équitable.
      La date de capture de l’oiseau est systématiquement fournie, tout comme la masse et la longueur d’aile. Parfois, d’autres informations sont fournies comme la présence d’une PC, d’une PI... Toutes ces informations sont très importantes et souvent diagnostiques.

      Le montage présente une photographie d’un oiseau et des zooms sur plusieurs parties de l’oiseau (œil, pattes, groupes de plumes…). Toutes les photographies d’un même montage concernent le même individu. Tous les éléments qui permettent d’identifier, de sexer et d’âger figurent sur ce montage. Bien sûr, certains zooms sont diagnostiques, d’autres non.
      Même si l’oiseau n’est pas tenu en main, il faut aborder cette épreuve avec la même philosophie que sur le terrain.
      Tous les guides sont autorisés. Souvent, la seule consultation d’un guide ornithologique peut suffire à trouver la solution. Le guide de baguage est toutefois indispensable.

      Les espèces sont choisies au hasard dans un jeu de photographies du CRBPO. Seules les espèces susceptibles d’être capturées par les bagueurs généralistes français sont présentées. Aucune espèce « occasionnelle » ne figure dans cette épreuve. Il se peut que certaines espèces soient jugées peu courantes, toutefois il faut garder à l’esprit qu’une espèce peu commune pour le bagueur du nord ou de l’ouest de la France sera jugée banale par celui exerçant en Provence ou en région de montagne et vice-et-versa.

3 montages présentés aux épreuves des années passées

Linotte mélodieuse

  • M : La poitrine et les plumes rouges du front caractérisent un mâle.
  • +1A : Les rectrices sont de même génération, y compris les rectrices centrales. La CP la plus externe n’a pas la même forme que les autres mais semble avoir le même degré d’usure, donc être de la même génération. Seule la GC1 parait non muée par rapport au reste des GC. Mais cet élément, à lui seul, ne permet pas d’affirmer que cet oiseau est un 2A. De plus, l’aspect très « rouge » de cet oiseau n’exclut pas un oiseau de +2A. Pour ces raisons, l’âge noté pour cet oiseau est : +1A.

Mésange charbonnière
  •  ? : Avant la mue post juvénile, cette espèce ne peut pas être sexée (pas de dimorphisme de couleur) .
  • 1A : L’aspect général de l’oiseau, le plumage neuf sans contraste de mue, la calotte terne et les joues jaunes, les couvertures sous alaires en pousses, couplés à la date de capture, indiquent un juvénile.

  • Verdier d’Europe
  • M : La partie des rectrices externes (4, 5 et 6) colorée en jaune touche le rachis noir sur une longueur importante qui approche les 2/3. Le vexille externe des premières rémiges primaires est presque entièrement jaune vif sur le premier tiers. Les couvertures primaires présentent de nettes pointes grises et sont colorées de vert sur une large frange.
  • +2A : (car la date est postérieure au 31 décembre) Pas de limite de mue dans les grandes couvertures. Rectrices larges et arrondies, offrant un aspect presque neuf. Les rectrices d’un oiseau de 2 ans, non encore muées, offriraient un aspect nettement plus usé et auraient une forme plus pointues et étroites. Plumes de l’alula très jaune, notamment sur leurs vexilles externes, elles présentent un aspect presque neuf et une pointe gris cendré bien caractéristique.
  • L’épreuve aura lieu la veille du stage théorique. Les détails organisationnels seront indiqués sur le programme du stage théorique.

    • Stage pratique  : La demande d’inscription au stage pratique se fait auprès du CRBPO dans la limite des places disponibles.

    Cette inscription ne peut se faire que lorsque les prérequis suivants sont atteints :

    • Le carnet de formation est rempli et signé par au moins deux bagueurs détenteurs de leur autorisation à la date de la signature (le remplissage peut être partiel au moment de la préinscription, mais devra être complet à l’ouverture du stage pratique).
    • Le stage théorique a été suivi dans les 2 ans précédant, en date du début du stage de qualification demandé.
    • Les épreuves anticipées doivent être validées dans les 2 ans précédant l’inscription au stage de qualification.
      Dans le cas où le stage théorique est toujours valide mais que vous ayez des épreuves anticipées d’identification à valider, vous devez prendre contact avec le CRBPO pour discuter des modalités.

    PROCEDURES D’INSCRIPTION AU STAGE PRATIQUE DE QUALIFICATION : (la chronologie est donnée à titre indicatif)

    1. le plus tôt possible (à partir de février, mars...) : Mise en ligne des stages proposés avec nombre de places pour la qualification.
    2. Entre mi-mars à fin mai (selon les dates d’arrivée des propositions de stage) : Ouverture pour un mois, un mois et demi, des inscriptions auprès du CRBPO pour les candidats à la qualification.
    3. A partir de la clôture des inscriptions, nous trions les demandes et les classons selon des critères que nous souhaitons les plus objectifs possibles :
      Critères d’éligibilité :
      • Stage théorique effectué.
      • Epreuves anticipées validées [2].
      • Carnet de formation rempli.
        Critères de priorisation :
      • Remplissage du carnet de formation.
      • Notes aux épreuves anticipées.
      • Vœux du candidat en termes de date et de localisation du stage.
      • Diversité des signatures du carnet de validation
        (« prime » au candidat ayant bougé partout en France).
      • Date d’inscription.
    4. La réponse aux candidats est envoyée dans le mois qui suit la clôture des inscriptions.
      Si la candidature est acceptée, le CRBPO enverra cette inscription auprès du stage régional ; le candidat devra alors confirmer cette inscription (selon les modalités du stage régional) auprès du responsable du stage régional. Attention, une pré-inscription auprès du responsable du stage régional est parfois nécessaire (voir les modalités du stage).

    ATTENTION ! Vous devez avoir passé le stage théorique pour venir au stage de qualification, mais pas pour poser votre inscription.

    Si le stage de qualification est un succès, vous obtiendrez votre permis lorsque certains documents supplémentaires nous seront parvenus :

    Notes :

    [1La qualification « Bagueur Spécialiste » ne s’obtient que dans le cadre d’un programme personnel

    [2Valide pour 2 saisons de stage pratique